Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

BURN OUT et FROG BRAIN

Nous vivons tous, ou plutôt.. survivons, certains aux problèmes financiers, d’autres de couples, éducation, famille, emploi, problèmes économiques… chacun centré sur soi même. Nous recherchons sans cesse de l’amour, craignons la solitude, cette peur incessante de se retrouver seul l’heure d’après, le lendemain…tant que les enfants sont là je me sens exister, tant que mon conjoint est présent je me sens en sécurité tant que je suis jolie et attirante je pense que tout va bien mais dès qu’une ride apparait… que l’enfant a frolé le seuil de la porte… que mon patron ne m’a pas dit bonjour, que mon voisin m’a regardé de travers en garant sa voiture… j’imagine… j’imagine que je suis seule un peu comme cet enfant qui se croit « abandonné » vers 9 mois qui suit sa maman souvent en hurlant de peur qu’elle ne disparaisse à jamais. Petit à petit tout s’enchaine comme un effet boule de neige. Fatiguée, épuisée, incapable de travailler, de me concentrer, perte d’appétit ou plutôt repas oublié, perte d’énergie voir, crises de larmes, un véritable ras le bol s’installe, tout devient noir ou presque ….Moi autrefois optimiste, me voici pessimiste, calme et patiente me voici nerveuse, débordée, une vraie sensation de perdre pied, et une culpabilité de ne pas être efficace, « Pense à toi! Sois égoiste! » Oui mais voilà tout le contraire de moi… Et combien sommes nous dans ce cas? AH! Il parait que c’est la maladie du siècle.

Le Burn out ou Frog brain? Choisissez votre menu! Il faut bien donner des noms à des symptômes. Deux petits mots pour résumer un sentiment bien profond, bien réel, un genre de SOS pour me dire STOP! cette vie là je n’en veux plus, je n’en peux plus. Le mal à dit… On le connait tous, on le vit pratiquement tous un jour où l’autre. Alors oui! il y a des petites pilules pour calmer tout ça, des thérapies, qui aident certains, mais j’ai appris de mon père, puis avec mon mari, au travers de la Hassidout à toujours rechercher la cause, à rechercher profondément en moi pour comprendre. Et oui! Je survie dans ce monde, dans ce système mis en place par des hommes comme s’il n’était que seule évidence. Cela nous parait logique de travailler, payer, souffrir, stresser, vieillir, se disputer, être malade … en se convainquant sans cesse que …Oui c’est la vie! Alors forcément mieux vaut mourir parfois… Mais est ce vraiment cela le sens de la vie?

Au lieu de survivre je peux aussi SUR – VIVRE, soit vivre en recherchant ce qu’il y a au dessus de la vie, en cherchant finalement la connection au Divin, accepter qu’il y a une source divine qui me donne la vie dans chacun de mes gestes.

KI KAROV ELEHA HADAVAR MEOD :  » Car la chose est très proche de toi ».

Çelà parait tellement difficile de sortir de l’évidence humaine limitée et fermée que l’on s’est crée, que le monde autour de nous a crée, mais en réalité il faut juste changer son regard et sa perception. Certes ce peut être un long travail mais qui PEUT se faire, car nous en avons la capacité en acceptant de s’ouvrir à autre chose, à une réalité différente. Sortir de l’évidence du monde, sortir du cocon que l’on croit avoir établi. Nous avons le droit d’ouvrir les yeux de réfléchir, de penser par nous même et d’exploiter notre moi intérieur, de rechercher la source de ce Burn out ou Frog brain, de rechercher notre connection au Divin et ressentir que je suis un être aimé absolu indépendamment de l’amour que me procure mon entourage dont j’ai besoin bien sûr, aimé par Celui qui fait Exister et qui finalement crée un équilibre en soi. Le monde entier recherche aujourd’hui cet équilibre et si nous souffrons aujourd’hui de tant de soucis, de tant de maux c’est que notre âme spirituelle recherche la lumière, la Vérité…

Pink Piccadilly Pastries: Easy Lemon Tartlets from Tea Time Magazine